LE PROJET

BÉNÉFIQUE POUR L’HOMME ET POUR L’ENVIRONNEMENT :
LE PROJET KYOCERA DE LUTTE CONTRE LE RÉCHAUFFEMENT CLIMATIQUE DE MYCLIMATE AU KENYA

Depuis mai 2013, KYOCERA Document Solutions (Allemagne et Autriche) soutient le travail du projet Tembea dans le comté kenyan de Siaya en collaboration avec l’organisme de lutte contre le réchauffement climatique myclimate. La succursale suisse a également rejoint le projet Print Green début 2016. L’objectif est de diffuser des fours domestiques à basse consommation. Ainsi, non seulement les ressources locales en bois sont préservées, mais les conditions de vie des populations s’améliorent aussi sur place.

BÉNÉFIQUE POUR VOTRE BILAN CARBONE

Chaque toner d’origine KYOCERA que vous utilisez affiche un bilan carbone neutre. Par conséquence, il améliore votre propre bilan carbone. Vous pouvez même en obtenir la preuve écrite : commandez dès aujourd’hui votre certificat personnel myclimate attestant de votre lutte contre le réchauffement climatique.

BÉNÉFIQUE POUR LE KENYA

À ce jour, plus de 1 500 coopératives d’épargne et de microcrédit ont été créées dans le cadre du projet KYOCERA de lutte contre le réchauffement climatique. Elles octroient principalement des microcrédits aux femmes afin qu’elles puissent investir.

BÉNÉFIQUE POUR L’ENVIRONNEMENT

En utilisant des toners d’origine KYOCERA, vous soutenez l’œuvre de Tembea au Kenya : un four permet d’économiser 1,6 tonne de bois de chauffe par an. Cela représente une économie annuelle de 2,4 tonnes de CO2 par four.

BÉNÉFIQUE POUR L’HOMME

Avec en moyenne une famille de cinq personnes derrière chaque four, le projet a déjà permis d’améliorer les conditions de vie de 300 000 personnes. Les fours étant produits et vendus localement, 166 emplois fixes ont déjà été créés sur place.
Ces chiffres sont établis une fois par an par un organisme de certification indépendant et validés par Gold Standard. (Chiffres de fin 2018)

IMPRIMER PAGE APRÈS PAGE SANS AFFECTER LE CLIMAT

En s’investissant dans un projet de lutte contre le réchauffement climatique auprès de myclimate, KYOCERA compense l’empreinte carbone occasionnée par l’extraction ou la production des matières premières du toner, ainsi que par la production, le transport, le conditionnement et la valorisation du toner. Ainsi, vous améliorez votre bilan carbone par vos impressions. KYOCERA compense ces émissions en collaboration avec ses clients et ses partenaires commerciaux en investissant proportionnellement dans le projet KYOCERA de lutte contre le réchauffement climatique de myclimate ; un projet certifié Gold Standard.

De cette façon, tous les toners d’origine de KYOCERA affichent un bilan carbone neutre ! Afficher un meilleur bilan carbone profite à nos clients, mais aussi aux Kenyans.

Le comté de Siaya se situe dans l’ouest du Kenya : là-bas, seul 1 % des gens ont l’électricité. 98 % de la population doit utiliser du bois pour cuisiner. Dans la plupart des communes rurales de cette région, on cuisine traditionnellement sur un foyer ouvert. Cela nécessite non seulement d’énormes quantités de bois de chauffe prélevé dans les forêts environnantes, mais crée aussi une grande quantité de suie. Par ailleurs, les femmes et les enfants doivent consacrer beaucoup de temps au ramassage du bois : un travail très long qui peut également s’avérer dangereux.
Jared Buoga, qui a grandi dans la région, souhaite changer tout ça. Il a mis sur pied le projet Tembea avec deux amis : « Mes amis et moi cherchions quelque chose pour mettre en pratique nos connaissances.
Un foyer traditionnel à 3 pierres
Un foyer traditionnel à 3 pierres
La Société pour la collaboration technique de l’époque avait des projets de fours dans la région et deux d’entre nous y avons obtenu un travail et une formation complémentaire. Cela m’a fasciné, car à la maison, nous avions toujours utilisé un foyer à trois pierres avec un feu ouvert. »

LES FOURS À BASSE CONSOMMATION NÉCESSITENT DEUX FOIS MOINS DE BOIS DE CHAUFFE.

C’est la raison pour laquelle Buoga et ses amis ont conçu des fours à basse consommation qui nécessitent deux fois moins de bois. Ces fours améliorent grandement la qualité de l’air intérieur et réduisent les cas de maladie respiratoire.
Grâce à ce projet, ils ont réussi à s’adjoindre l’organisme de lutte contre le réchauffement climatique myclimate comme soutien. Cette fondation contrôle les projets régulièrement et se fie au professionnalisme des Kenyans. « Nous ne pouvons pas être sur place en permanence. De plus, il est logique que des habitants de la région dirigent les projets, car ce sont eux qui connaissent le mieux les besoins de gens », explique Kai Landwehr, responsable de l’équipe marketing de myclimate.

Des fours performants
Des fours performants
Buoga a trouvé de bons employés ; des jeunes qui étudient à l’université. Aujourd’hui, tous prêtent main-forte pour faire connaître les fours à la population et pour expliquer aux gens le lien entre la déforestation et la protection de l’environnement. Le projet a créé des emplois. Le système de microcrédit est également particulièrement important, puisque cette aide permet aux personnes de la région de s’offrir un four. Il contribue par ailleurs à améliorer leur qualité de vie : au Kenya, nombreuses sont les personnes qui vivent en dessous du seuil de pauvreté. Le moindre bouleversement peut décimer des familles tout entières ou les enfoncer dans la misère ; dès que la personne qui assure la survie de la famille tombe malade, que l’unique vache meurt de faim ou qu’une machine agricole essentielle casse.

NETTEMENT MOINS DE SUIE

Une personne qui passe toute sa journée à se battre pour sa survie et, pour cela, à rester en bonne santé et à ne pas mourir de faim ne peut pas penser à l’avenir. Avec l’aide du microcrédit, beaucoup ont pu passer le cap et vivent désormais une existence dans la sécurité. Les enfants grandissent en meilleure santé, peuvent aller à l’école et peuvent parfois même faire des études. Les revenus réguliers aident la population à sortir de la survie quotidienne et à se tourner vers l’avenir.
Jared Buoga est donc reconnaissant pour le soutien de l’Allemagne. « Nous vivons dans un monde sans frontières. Ce qui menace les gens au Kenya se répercute également sur les gens en Europe. Nous devons nous entraider. Et ce que les gens font de bien pour Tembea en Allemagne nous apporte immédiatement des améliorations », dit Jared Buoga.

Comment l’action de Tembea améliore-t-elle les conditions de vie des gens ? Nous avons été parlé avec eux sur place.
Lisez leur histoire ici.

Notre contribution commune aux objectifs de développement durable de l’ONU

* Uniquement applicable aux toners commercialisés par KYOCERA Document Solutions Schweiz depuis le 1er janvier 2016.